Garderie Nocturne / Night Nursery

Synopsis. Dans un quartier populaire de Bobo-Dioulasso, chaque soir, Madame Coda accueille chez elle les enfants des prostituées. Les jeunes femmes déambulent ensuite au « Black », une ruelle très animée du centre-ville, jusqu’au lever du jour où elles viennent récupérer leurs enfants. Mais Madame Coda, qui a plus de 80 ans, commence à être fatiguée.

Biofilmographie/Biofilmography

Moumouni SANOU is part of the new generation of Burkina Faso’s documentary film makers. He has been working as a DOP on several sets since 6 years. He has edited and directed short documentaries and is also very much involved in the Ciné Guimbi refurbishing project in Bobo-Dioulasso. In 2014 he directed Ngonifo Sekouba, l’esprit des chasseurs. Garderie Nocturne / Night nursery is his first feature film.

Faya Dayi

Synopsis.

Ethiopian legend has it that khat, a stimulant leaf, was found by Sufi Imams in search of eternity. Inspired by this myth, Faya Dayi is a spiritual journey into the highlands of Harar immersed in the rituals of khat, a green leaf that Sufi Muslims chewed for religious meditations and Ethiopia’s most lucrative cash crop today. Through the prism of the khat trade, Faya Dayi weaves a tapestry of intimate stories of people caught between violent government repression, khat-induced fantasies and treacherous journeys beyond their borders, and offers a window into the dreams of the youth hunted by a repressive regime.

Biofilmographie/Biofilmography

Jessica BESHIR is a Mexican-Ethiopian director, producer and cinematographer based in Brooklyn. She made her directorial debut with her short film Hairat, which premiered at the 2017 Sundance Film Festival, (Criterion). Her short films, He Who Dances on Wood (PBS) and Heroin (Topic), have screened in festivals and museums around the world including Hot Docs, IFFR, IDFA, Tribeca Film Festival, the Eye Film Museum, and the Museum of the Moving Image in New York, among others. Faya Dayi is Jessica’s feature debut.

Fanon Hier, Aujourd’hui

Synopsis. Qui était Frantz Fanon et quel est son héritage actuel ? Psychiatre, militant de la décolonisation, auteur du livre Les damnés de la terre, Fanon est mort en décembre 1961 mais sa pensée irrigue de nombreux terrains de lutte à travers la planète. Quels regards sur le penseur et homme d’action portent ceux qui luttent aujourd’hui sur différents fronts contre l’injustice et l’arbitraire. Le réalisateur fait voyager le spectateur du pays natal aux foyers de luttes politiques et sociales en passant par la terre ou il est inhumé. Au nord et au sud du monde, des activistes parlent de leurs combats et témoignent de leurs rapports à Fanon.

Biofilmographie/Biofilmography

Hassane MEZINE, Photographe professionnel est né en 1972. Après un passage à l’AFP photo et France soir, il devient photographe Freelance. Il est également formateur en photographie numérique et multimédias à Paris. Il suit l’actualité sociale en France et à l’étranger.

En route pour le Milliard

Synopsis. Depuis vingt ans, les victimes de la Guerre des Six Jours, à Kisangani en République Démocratique du Congo, luttent pour obtenir une reconnaissance du conflit, la condamnation des belligérants et des compensations financières. Révoltés par l’indifférence de leurs gouvernants, ils décident d’entreprendre un périlleux voyage sur le fleuve Congo pour se rendre à Kinshasa, la capitale du pays, et faire entendre leurs voix.

Biofilmographie/Biofilmography

Dieudo HAMADI s’est formé au cinéma en participant à plusieurs ateliers documentaires. Il a d’abord réalisé deux courts-métrages documentaires Dames en attente (récompensé au Cinéma du Réel à Paris en 2009) et Tolérance zéro qui ont retenu l’attention de plusieurs festivals à l’étranger. Il réalise ensuite 4 long métrages documentaires à la renommée internationale : Atalaku (2013), Examen d’Etat (2014), Maman Colonelle (2017), et Kinshasa Makambo (2018). En 2018, il reçoit le prix True Vision Award à True/False (USA) pour l’ensemble de son œuvre.

Dans la maison / A way home

Synopsis

Après des années de séparation, un cinéaste renouvelle sa relation avec sa mère Aïcha souffrante maintenant de la maladie d’Alzheimer. De Bruxelles à Tanger, l’odyssée d’une famille marquée par l’exil est évoquée à travers la discrétion et la confession, la douleur, le chagrin et la joie.

Biofilmographie/Biofilmography

Karima Saïdi holds a degree from INSAS in film editing and script continuity as well as a Master’s degree in screenwriting and analysis from ULB. She has worked as an editor for Belgian television (RTBF) since 1997. In 2013, she created Murmurs et 10 voix, a series of sound portraits of Moroccan immigrants in Brussels. In 2016, she directed a short documentary, Aïcha, an evocation of her mother’s death, a prelude to A Way Home, her first feature-length documentary. She is a lecturer in the film departments of INSAS in Brussels and ESAV in Marrakech.