5 Etoiles/ Fifire Do

Synopsis. On parle souvent des dangers de la traversée du désert et de la Méditerranée. Mais ce dont on parle le moins, c’est de ce qui se passe une fois que les migrants arrivent à destination. Dans ce lieu appelé 5 Etoiles, maliens, sénégalais, guinéens, et autres, se retrouvent pris au piège de leurs rêves. Commence alors un nouveau combat sous le regard du Gouverneur Faidherbe!

Biofilmographie/Biofilmography

Après une Maitrise en Géographie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Mame Woury THIOUBOU choisit le journalisme. En 2009, elle intègre le Master de réalisation de Documentaire de création de l’Université Gaston Berger de Saint Louis (UGB) où elle réalise son film de fin d’études Face à Face. Son premier moyen métrage Agora Braille traite de l’inclusion des non-voyants dans le système scolaire sénégalais. Une dimension sociale du documentaire que l’on retrouve également dans ses derniers films Fifiire en Pays Cuballo et 5 Etoiles.

Zalissa

Synopsis. Zalissa, une petite fille de 11 ans en classe de CM1 vend des arachides dans le quartier le soir pour aider sa famille qui vit dans la précarité. Sa vie bascule le jour où elle commence à vouloir une autre vie, à vouloir être une autre que celle qu’elle est. Alors elle tombe dans le mensonge et le vol et est à deux doigts de tomber dans la prostitution. Va-t-elle succomber ou pas ? Pourra-t-elle s’en sortir ? A travers l’histoire de Zalissa, c’est non seulement la vie des enfants vendeurs ambulants de nuit qui est retracée, mais également la difficulté de les maintenir à l’école.

Biofilmographie

Carine BADO a travaillé aux côtés de réalisateurs tels que Abdoulaye DAO, Pierre YAMEOGO, Idrissa OUEDRAOGO. Elle produit et réalise essentiellement des films documentaires et de fictions tels Les Douleurs Muettes, Des Déchets à Valeur d’Or (sélection FESPACO, FIFE et CINE DROIT LIBRE).  Elle a également assuré la production exécutive et la réalisation de nombreux films d’envergures sous régionales et internationales dont les droits en Actions. En 2008, elle réalise On ne mange pas les merci et coréalise en 2015, Fille de sa mère qui a connu un parcours remarquable en Festival. Forte de ses expériences, elle co-écrit la série Une femme à Kosyam qui était en sélection aux Festivals série séries de Ouagadougou en 2018.

Yamb

Synopsis. Suite à un message téléphonique en dialecte africain, Diane, 50 ans, va acheter les services d’une jeune prostituée gabonaise pour une grande occasion…

Biofilmographie/Biofilmography

Après un an passé en hypokhâgne lettres supérieures option cinéma au lycée Saint Sernin à Toulouse, Winnele VEYRET entre en Licence de Cinéma à l’Université Bordeaux Montaigne. Sa licence obtenue, elle entame un Bachelor Chef de projet Multimédia à Icadémie. Elle intègre ensuite Grand Angle Production où après une période de stage, elle obtient un CDD en tant qu’assistante de production au pôle corporate et institution. Parallèlement, elle s’investit dans le développement de son premier court-métrage YAMB. Elle poursuit actuellement ses études à Icadémie et effectue un stage à Wild Bunch International.

Qu’as – tu rêvé ?/What did you dream

Synopsis. Eté 1990, en Afrique du Sud. Boipelo, onze ans, passe les vacances chez sa grand-mère. Mais un problème la turlupine : contrairement à ses deux cousins, elle n’arrive plus à se souvenir de ses rêves. Comment va-t-elle faire pour aider sa pauvre grand-mère à gagner à la loterie ?

Biofilmographie/Biofilmography

Karabo LEDIGA est scénariste, réalisatrice et productrice pour la télévision et le cinéma. Elle a écrit et réalisé son court métrage What Did You Dream?  qui a été projeté en première en compétition au Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand et en compétition au Festival international du court métrage de Palm Springs. Elle a écrit le thriller d’espionnage Queen Sono pour la première série africaine originale de Netflix. Elle a également réalisé 2 saisons de l’émission de sketchs comiques The Bantu Hour et la comédie de situation The Mayor. Elle travaille actuellement à l’écriture de son premier long métrage intitulé Sabbatical.

Tuk-Tuk

Synopsis.

Après avoir été abandonnée par son mari qui clandestinement fuit le pays, Walaa n’a d’autre choix pour s’assurer un revenu pour elle et sa famille que de conduire un Tuk-tuk dans un milieu dominé par les hommes où les femmes ont fort à faire. Au risque d’être ridiculisée, harcelée et rejetée alors qu’elle croupit dans la dette, elle se lance dans un combat pour assurer son gagne-pain.

Biofilmographie/Biofilmography

A l’âge de 14 ans, KHEIDR commence sa carrière d’artiste de story board et se fraye un chemin dans la conception graphique. En 2007, il décide de changer de cap et se lance dans des études de cinéma à l’Académie du Cinéma de New York. Il consacre sa carrière à changer la perspective de l’industrie vis-à-vis des productions à budget limité en créant des illustrations et des dessins de première qualité. Il met en place sa propre maison de production avec laquelle il supervise, exécute et développe un grand nombre de projets impliquant la réalisation de films, la cinématographie, l’écriture de scénario, la production exécutive, la photographie et la composition musicale.

Tabaski

Synopsis. Dakar, à quelques jours de la fête de Tabaski, un peintre, enfermé dans son atelier, travaille sur le thème du sacrifice rituel du bélier. La peinture rouge coule des esquisses accrochées à des cordes à linge. Une inscription tracée au mur : « Tabaski, à qui le tour ? » Trois personnages et un mouton gravitent autour de lui et le raccrochent à la réalité.

Biofilmographie/Biofilmography

Laurence ATTALI étudie la philosophie, le cinéma et le théâtre, puis se tourne vite vers le montage qu’elle enseigne à l’Institut National de l’Audiovisuel en France, et à travers le monde. Elle passe à la réalisation en 1992, avec la série « La petite minute de bonheur« . Son premier documentaire s’intitule Mourtala Diop voyageur de l’art (1993). Elle fonde alors la société Autoproduction où elle réalise et produit la plupart de ses films (Sénégalais Sénégalaise, Petit Pays, Baobab, etc.) qui ont été sélectionnés dans de nombreux festivals et ont obtenu plusieurs prix.

Les tissus blancs /Sër Bi

Synopsis. Demain, Zuzana se marie. Dorénavant, chaque minute compte pour effacer son passé et devenir la femme qu’on attend d’elle.

Biofilmographie/Biofilmography

Né à Pikine en 1986, Moly KANE a suivi divers formations en écriture audiovisuelle, réalisation et art et culture, au Sénégal et en France (Fémis). Les Tissus Blancs (2020) s’inscrit dans le projet humanitaire de ses deux précédents films, Moly (2011), portant sur le handicap, produit par Euzhan Palcy, projeté à Cannes (2011) et primé dans divers festivals ; et Muruna (2015), portant sur les violences sexuelles familiales, qui a remporté le Grand Prix du jury au Festival d’Amnesty Paris.

Prisoner and Jailer

Synopsis

Prisoner and Jailer raconte l’histoire contrastée de deux libyens : le premier est l’un des principaux responsables de l’ancien régime et l’autre est l’une des personnalités les plus importantes de l’ère post-révolutionnaire en Libye. Nous découvrons à travers ces deux personnages les circonstances qui entourent l’un des événements les plus marquants de l’histoire moderne de la Libye : le massacre de la prison d’Abu Salim.

Biofilmographie/Biofilmography

Le cinéaste libyen Muhannad LAMIN est titulaire d’un diplôme en réalisation et écriture de l’Institut des Arts de Tripoli. Il participe à la réalisation de plusieurs projets de campagnes de sensibilisation du public pour des clients tels que la Haute autorité électorale, le ministère de la justice, la Commission des anciens combattants, BBC Media Action et bien d’autres institutions. En plus de collaborer sur plusieurs projets documentaires, Lamin a réalisé de nombreux courts métrages qui ont été projeté à différents festivals internationaux. Il a co-fondé “Khayal”, une société de production libyenne qui intervient dans la production média et qui œuvre au développement du cinéma libyen.

Nos voisins

Synopsis. René et Moussa sont deux jeunes hommes très impliqués dans les activités de leur quartier à Ouagadougou. Bons vivants, respectueux et sociables, ils sont appréciés de tout leur voisinage. Mais qui sont-ils vraiment ?

Biofilmographie/Biofilmography

Delphine KABORE, la vingtaine à peine entamée est étudiante en montage à l’ISIS/SE (Institut Supérieur de l’Image et du Son/ Studio Ecole) de Ouagadougou lorsqu’elle remporte l’opération 7 jours pour 1 film, déployée au Burkina Faso en février 2019 en partenariat avec le FESPACO. Nos voisins est son tout 1er film, réalisé en 7 jours seulement.

Little black dress

Synopsis

Coincée dans un cycle de routine, d’obligations et de culpabilité, une jeune femme trouve un moyen de refaire sa vie en plein milieu d’une crise féministe.

Biofilmographie/Biofilmography

Esteri TEBANDEKE est une cinéaste, actrice, danseuse et artiste plasticienne ougandaise. Elle est diplômée de la Margaret Trowell School of Industrial and Fine Art à l’Université de Makerere. Little Black Dress, son tout premier film en tant que réalisatrice, est un court métrage tourné sur place à Nairobi, au Kenya, en avril 2019. Le film a été présenté en première en compétition à l’édition 2019 du Festival International du film africain à Lagos, au Nigéria, et en compétition au Festival du film africain de Luxor.